CITI Talk: Complex Event Processing over Data Streams – Syed Gillani (ATER CITI / TC INSA de Lyon), September 25th at 11am in TD-D

Leave a comment
26787db

Title

Complex Event Processing over Data Streams

Abstract
The concept of event processing is established as a generic computational paradigm in various application fields, ranging from data processing in Web environments, over maritime and transport, to finance and medicine. Events report on state changes of a system and its environment. Complex Event Processing  (CEP) in turn, refers to the identification of complex/composite events of interest, which are collections of simple events that satisfy some pattern, thereby providing the opportunity for reactive and proactive measures. Examples include the recognition of attacks in computer network nodes, human activities on video content, emerging stories and trends on the Social Web, traffic and transport incidents in smart cities, fraud in electronic marketplaces, etc. The goal of this talk is to first provide an overview of this field and second discuss some major challenges that arise due to the high volume and velocity of the generated event streams. In the end I will discuss the building blocks of our recent system to mitigate the inherent issues in CEP.

Biography
Syed Gillani is currently an ATER in CITI INSA Lyon. His research interests are in the broad area of database systems, stream processing, query optimisations and Semantic Web. During his PhD he proposed various techniques to bridge the gap between core Semantic Web concepts and database optimisation techniques. Furthermore, he proposed a new query language and its implementation for the Semantic Complex Event Processing.


CITI Talk: “Multi-Agent Simulation and High Performance Computing on Graphics Cards”, Fabien Michel, associate professor HDR (lab. LIRMM, UMR Univ. Montpellier / CNRS)

Leave a comment
fabien-michel

Titre

Simulation multi-agents et calcul haute performance sur carte
graphique

Résumé

Nombre de systèmes complexes sont aujourd’hui étudiés par simulation
grâce à des modèles basés sur le paradigme multi-agents. Dans ces
modèles, les individus, leur environnement  et leurs interactions sont
directement représentés. Ce type de simulation nécessite parfois de
considérer un grand nombre d’entités, ce qui pose des problèmes de
performance et de passage à l’échelle. Dans ce  cadre, la programmation
sur carte graphique  (GPGPU) est une solution attrayante : elle permet
des gains de performances très conséquents sur des ordinateurs
personnels. Le GPGPU nécessite cependant une programmation extrêmement
spécifique qui limite à la fois son accessibilité et la réutilisation
des développements réalisés, ce qui est particulièrement vrai dans le
contexte de la simulation multi-agents. Dans cet exposé, nous
présenterons cette technologie et les travaux de recherche que nous
avons réalisés afin de pallier ces difficultés. Nous décrirons en
particulier une méthode de conception, appelée délégation GPU, qui
permet (1) d’adapter les modèles multi-agents au contexte du GPGPU et de
(2) faciliter la réutilisation des développements associés.

Bio

Fabien Michel est titulaire d’un doctorat en informatique obtenu à
l’Université de Montpellier en 2004. De 2005 à 2008, il a exercé en tant
que maître de conférences au CReSTIC de Reims avant de rejoindre le
Laboratoire d’Informatique, de Robotique et de Microélectronique de
Montpellier (LIRMM) où il exerce actuellement. Ses recherches
s’inscrivent principalement dans le domaine de la modélisation et de la
simulation de systèmes multi-agents (SMA) et reposent sur la proposition
de modèles formels et conceptuels (e.g. le modèle IRM4S) et d’outils
logiciels génériques (plates-formes MaDKit et TurtleKit), ainsi que sur
leur utilisation dans divers domaines tels que le jeu vidéo, le
traitement numérique de l’image ou la robotique collective. Plus
spécifiquement, le fil rouge de ses travaux, synthétisé dans son HDR
obtenue en 2015, repose sur une approche dite
« environement-centrée » (E4MAS) : contrairement aux approches centrées
sur la conception des comportements individuels, il s’agit de considérer
l’environnement des agents comme une abstraction de premier ordre dont
le rôle est primodial. En particulier, il a récemment décliné cette
démarche afin de proposer une approche originale dans le cadre de
l’utilisation du calcul haute performance sur carte graphique (GPGPU)
pour la simulation de SMA.